Sous le soleil des 150 Milles

Vendredi 11 Juin, il est 19H à Port Louis, il y fait beau, il y fait chaud, et le ponton des Yacht Classiques raisonne d’une clameur de bonne humeur comme d’avant COVID : les équipages des 17engagés des 150Miles partagent un moment de convivialité comme ils en ont le secret !

La première course à la voile de la saison va enfin réunir à nouveau des passionnés sur des bateaux d’exception, dès le lendemain, pour un parcours magnifique jusqu’à Bénodet. Le bonheur de se retrouver et de faire connaissance se lit simplement sur les visages des marins.

La soirée se poursuit par un repas partagé en terrasse, mais le couvre-feu de 23H, comme la fièvre de la course, ramènent l’ensemble des équipiers chacun à son bord.

Le lendemain, après le briefing des skippers, le départ est donné à 12H pétantes sur une mer d’huile et par vent nul.

Les équipages, de Père et Fils sur FAIAOAHE, aux 10 navigants de WHITE DOLPHIN, en passant par le doyen de la flotte KRAKEN II (1949) ou le plus « jeune » CALYPSO 3 (1977, embarquant Emilie la plus jeune équipière de la flotte) ont bien du mal à s’extraire de la zone de départ, avant qu’une légère brise ne permette à tout le monde de décoller.

Comme un hommage à ses anciens, le Multi SODEBO vient croiser la flotte, avant que le vent monte ; ça y est la course est vraiment lancée.

Les bateaux enchaînent les Marques de parcours, et les manœuvres vont bon train sur les plages avant, Groix, retour vers la côte puis cap sur les Birvideaux, le phare français qui aura connu la plus longue construction (54 ans !).
Au sein de la flotte la bataille fait déjà rage entre frères jumeaux. Parmi les 2 SS34, OLBIA et STIVIA magnifiquement refait à neuf, et les 3 TINA, SALANGANE BILOU BELLE et PERSEPHONE, c’est STIVIA et BILOU BELLE qui les premiers bordent les écoutes après les Birvideaux.

S’en suit une longue, très longue remontée au près jusqu’à la Jument des Glénan.

Le vent semble mollir rapidement par l’arrière, et proche de Groix. Certains bateaux en font les frais comme TELEN AR VOR, SCEOLAING, GRIFFON, KRAKEN II, ROUVELON et TOJO, tandis que GLEN MAEL et MUSTANG parviennent tant bien que mal, à rester dans la veine de vent !

A l’Ouest le soleil tombe, dans un festival de couleurs, et le vent de SO aussi … avant de finalement rentrer NE.

CALYPSO 3 contient les assauts de WHITE DOLPHIN, avant que le ketch Marconi ne finisse par prendre l’avantage dans le Sud des Glénan du long de ses 20 mètres.

Enfin toute la flotte touche voit le vent fraichir à la tombée de la nuit. WHITE DOLPHIN coupe la ligne peu avant 4H du matin, suivi de CALYPSO 23min plus tard, et de STIVIA qui coiffe sur le fil les 3 TINA qui se tiennent dans la demi-heure. Finalement en compensé le doyen KRAKEN II se hisse sur la 3ième place du podium, les 2 bateaux des Abers, CALYPSO 3 et WHITE DOLPHIN, prenant respectivement la 1ère et 2nde place.

Equipage de Calypso 3

Une 7ième édition particulièrement réussie, tant par le nombre et la qualité des participants, que par et une météo exceptionnelle !

Erwan Roe

Pour recevoir un mail à chacune de nos publications, suivez nous !

Catégories :Edito, Les 150 milles

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s